Caroline Tanguay Dtp
  1. Une étude in vitro a démontré que, parmi 6 extraits de petits fruits, celui de la framboise se classait deuxième pour contrer l’oxydation du LDL-cholestérol.
  2. L’acide ellagique, abondant dans la framboise, peut réduire les dépôts de plaque dans l’aorte.
  3. Plusieurs études in vitro démontrent que des extraits de petits fruits de la famille des Rubus, contenus dans la framboise, inhiberaient la croissance de différentes cellules cancéreuses et tumeurs du foie, du sein, du côlon, du poumon, de la prostate, du col de l’utérus, de l’oesophage et de la bouche.
  4. Les framboises fraîches contiendraient plus de composés phénoliques et d’anthocyanidines que les framboises déshydratées, leur conférant une meilleure activité antioxydante. La congélation nuit peu à leur contenu sauf en ce qui concerne la vitamine C qui diminue beaucoup.
  5. La framboise contient des anthocyanines, un type de flavonoïdes qui donnent les pigments rouges à ces petits fruits. Les anthocyanines, comme plusieurs composés phénoliques présents dans les végétaux, possèdent d’importantes propriétés antioxydantes qui neutralisent les radicaux libres du corps et préviennent l’apparition de plusieurs maladies : cancers, maladies cardiovasculaires et maladies chroniques.

 

Suggestion :  Avez-vous lu sur les 14 fruits et légumes à consommer biologique de préférenceLisez cet article et vous voudrez le déguster prochainement

(Visited 237 times, 1 visits today)