Le cancer se caractérise par une croissance désordonnée de cellules anormales et leur propagation dans certaines parties du corps. Cette maladie touchera une personne sur trois avant l’âge de 75 ans.

Parmi les causes responsables du développement de cette maladie, l’alimentation vient en tête de liste avec le tabagisme (30%), deux facteurs de risque que nous pouvons contrôler. L’hérédité est une cause importante mais n’arrive qu’au 3e rang. Il est donc primordial d’adapter nos habitudes alimentaires dès le plus jeune âge de façon à prévenir ou même contrôler la prolifération des tumeurs cancéreuses.

Voici un bref survol des aliments pouvant nous aider à prévenir l’apparition ou la progression de cellules cancéreuses.

Aliments

Caractéristiques

Rôle

Probiotiques
  • Défense immunitaire
  • Dégradation des fibres
  • Formation de vitamines et acides gras
  • Réduction du cholestérol et réaction au lactose
  • Favorise un maintien de l’équilibre intestinal
Prévient le cancer de l’intestin et du côlon
Champignons Ces champignons ont un pouvoir anticancérigène :

 

  • Champignons de paris
  • Shiitake
  • Pleurotes
  • Enokitake
  • Maitake
Retarde le développement des cellules cancéreuses
Algues
  • Nori : pour sushis
  • Kombu: avec le porc ou cuisson des légumineuses
  • Wakame: soupe miso
  • Akame: salade, soupe, variété de mets
  • Dulse: séché (accompagne la bière)

 

Préférer ceux-ci aux suppléments qui contiennent de trop grandes quantités d’iode et de métaux lourds

 

Retarde l’apparition des cancers du sein, de l’endomètre, des ovaires et de la prostate
Allium (Ail, poireau, oignon, échalote et ciboulette) La mastication est importante pour mieux libérer les molécules anticancéreuses.

L’ail fraîchement écrasé (moins de 10 minutes) est une meilleure source de composés anticancéreux que les suppléments!

L’ail préviendrait les cancers de l’œsophage, de l’estomac et du côlon.

 

Crucifères (choux pommés, le brocoli, le chou-fleur, le chou de Bruxelle, le chou feuillu, le navet, le radis, le cresson et le chou chinois) Une cuisson légère ainsi qu’une bonne mastication est nécessaire pour bénéficier de leur potentiel anticancéreux.

 

Effet protecteur sur les poumons, la vessie, le système gastro-intestinal ainsi que les seins.
Petits fruits (framboise, la mûre, la fraise, la canneberge et le bleuet) Préférable de consommer la canneberge séchée et les autres frais ou surgelés plutôt que sous forme de jus Prévient le développement des cellules cancéreuses
Agrumes (orange, citron, pamplemousse, mandarine et leurs jus) Consommation sous forme de jus ou de fruits frais Capacité d’agir directement tant sur les cellules cancéreuses qu’en augmentant le potentiel anticancéreux d’autres composés phytochimiques présents dans l’alimentation
Oméga-3 Acide gras essentiel, donc notre corps ne le fabrique pas

Sources : poissons gras (saumon, maquereau, sardines, truite, hareng) et de certains produits végétaux (huile et graines de lin, noix de Grenoble, avocats et huiles d’olive et canola

Diminuent les risques de cancer du sein, du côlon et de la prostate en inhibant le développement des métastases des cellules cancéreuses

 

Graines de lin et chia Contiennent des phytoestrogènes(structure similaire aux oestrogènes) qui peuvent atténuer les effets néfastes provoqués par une trop grande quantité d’hormones. Les lignanes inhiberaient la progression des cellules cancéreuses au niveau des seins, du côlon et de la prostate
Tomate Son action est maximale à la suite de la cuisson des tomates en présence de matières grasses, comme les sauces et soupe à base de pâte de tomates. Prévient le cancer de la prostate
Soya Intégrez le miso en soupe, les graines de soya en collation, le lait de soya dans les préparations ou en collation, le tofu pour apporter une source de protéines aux repas Prévient le cancer du sein et de la prostate
Resvératrol (vin rouge, les raisins et son jus, les arachides et son beurre, les bleuets et les canneberges) Réduction des maladies cardiovasculaires et ralentirait le vieillissement Capacité d’inhiber les 3 étapes nécessaires au développement des cancers
Curcuma Afin d’augmenter son effet anticancéreux, il est fortement recommandé de le combiner au poivre Réduit l’incidence de plusieurs types cancers dont celui de l’estomac, de l’intestin, du côlon, de la peau et du foie
Thé vert Permet d’activer la fonction du foie et de favoriser l’élimination

Préférer les thés verts japonais en feuille et de culture biologique

Prévient le développement des cellules cancéreuses
Chocolat noir 1 seul carré de chocolat noir (> 70% de cacao) contient 2 fois plus de polyphénols qu’un verre de vin rouge et autant qu’une tasse de thé vert longuement infusée Prévient le développement des cellules cancéreuses

(Visited 310 times, 1 visits today)