Les substances laitières modifiées : qu’est-ce que c’est vraiment?

Depuis plusieurs années, le discours des professionnels de la santé prône l’achat d’aliments de base et de produits alimentaires dont la liste des ingrédients est la plus courte possible, mais qu’est que les substances laitières modifiées? Cependant, certains de ces ingrédients peuvent semer le doute quant à leur origine et à leur utilité. Les substances laitières modifiées, que l’on retrouve dans les produits laitiers et certains produits de boulangeries en sont un bon exemple. Que sont-elles ? Pourquoi l’industrie les utilise-t-elle ? Voici quelques informations qui sauront vous éclairer sur le sujet.

Que sont les substances laitières modifiées ?

Sans vouloir vous faire peur, voici la vraie définition. Selon le Règlement sur les aliments et drogues (RAD), les substances laitières modifiées sont définies comme étant « toute forme liquide, concentrée et séchée, congelée ou reconstituée, des produits suivants :

  • lait écrémé à teneur réduite en calcium (obtenu par procédé d’échange d’ions)
  • caséine
  • caséinates
  • produits laitiers de culture
  • protéines lactosériques
  • lait ultrafiltré
  • lactosérum (petit-lait)
  • beurre de lactosérum (petit-lait)
  • crème de lactosérum (petit-lait)
  • tout autre constituant du lait dont l’état chimique a été modifié de façon à différer de celui dans lequel il se trouve dans le lait. »

En d’autres termes, il s’agit d’un mélange de sous-produits laitiers.

Quelle est leur utilité ?

Les substances laitières modifiées sont utilisées par l’industrie alimentaire pour améliorer la texture de certains aliments ou encore pour augmenter leur teneur en protéines ou en calcium. Ces additifs alimentaires permettent entre autres d’ajuster la composition du lait, de modifier la texture d’un yogourt ou d’augmenter la teneur en protéines d’un fromage. Ils sont également utilisés pour augmenter la durée de conservation des aliments ou pour améliorer leur apparence.

Qui encadre leur utilisation ?

L’ajout d’additifs alimentaires est encadré par le RAD, régi par le Gouvernement du Canada. Par exemple, pour certains aliments comme les farines et les pains enrichis, il est interdit d’ajouter directement des vitamines et des minéraux nutritifs. Par conséquent, ces aliments sont tenus d’inclure certains ingrédients pour atteindre une quantité minimale d’éléments nutritifs. Parmi ces ingrédients, on retrouve entre autres les solides de lait écrémés et la poudre de petit lait. C’est donc l’ajout de ces ingrédients qui permet d’obtenir un pain enrichi en vitamines et minéraux.

La mention « substances laitières modifiées » doit apparaître dans la liste des ingrédients. Toutefois, la règlementation n’oblige pas le fabricant à détailler la composition exacte de ces substances…

Annie Nadeau, diététiste nutritionniste  et Caroline Tanguay diététiste nutritionniste

 Sources :

https://www.inspection.gc.ca/exigences-en-matiere-d-etiquetage-desaliments/etiquetage/industrie/produits-laitiers/substances-laitieres-modifiees/fra/1409799894378/1409799987528

https://www.lafamilledulait.com/fr/question/814/quest-ce-que-les-substances-laitieres-modifiees

(Visited 108 times, 1 visits today)