Pourquoi éviter le sucralose?

sucralose

Cet édulcorant hypocalorique se retrouve dans une panoplie de produits. Voici des exemples : dans la gomme à mâcher, les yogourts légers, les eaux aromatisées, les confitures, les ketchups sans sucre, les vinaigrettes, les sauces, le gingembre mariné, les desserts glacés, le lait au chocolat, les bonbons pour maux de gorge, les barres énergétiques et protéinées, les boissons de remplacement de repas. Le marché est grandissant et malgré la vigilance des consommateurs, il demeure difficile de bien l’identifier lors de la lecture des étiquettes.

Une consommation régulière d’édulcorants hypocaloriques contrairement à ce qu’on pourrait croire, mène souvent à une surconsommation de calories pour les raisons suivantes.

  • Une distorsion cognitive. Consommer des aliments sans sucre perçus plus «santé» peut vous donner bonne conscience et vous amener à remplacer les calories «épargnées» par de petits extras au cours de la journée, se traduisant souvent par des aliments de moins bonnes valeurs nutritives. Par exemple, je pourrais me permettre de prendre une deuxième portion de dessert puisque l’aliment me fournit moins de calories.
  • L’entretien du goût pour les aliments sucrés. Le sucre est essentiel au fonctionnement du cerveau et l’absence de calorie semblerait créer un état d’insatisfaction. En réaction, le cerveau stimulerait l’appétit pour d’autres aliments sucrés de façon à compenser l’absence de calories des édulcorants, provoquant à la longue une plus grande consommation de calories. 
  • Une flore intestinale modifiée. Certaines études ont démontré que ceux ayant consommé des édulcorants avaient développé une intolérance au glucose. Cette incapacité du corps à gérer le sucre dans le sang peut éventuellement entraîner un diabète de type 2. Les édulcorants artificiels, tous types confondus, exerceraient un effet sur les bactéries du côlon, provoquant cette intolérance.

Pour toutes ces raisons, les versions «diètes» ou allégées ne sont pas aussi «santé» pour notre corps qu’on nous le laisse croire.

(Visited 136 times, 1 visits today)