Quoi manger avant et pendant un match de hockey

Le but d’un repas d’avant-match est de se digérer facilement et d’être assez énergétique pour que l’athlète ne soit pas distrait ou distraite par la faim, mais sans donner la sensation d’avoir trop mangé. La majorité des joueurs et des joueuses obtiennent leur meilleure performance quand ils ont pris un repas d’avant-match qui était pauvre en matières grasses et composé de protéines et de glucides fournissant environ de 500 à 750 calories. Si, à l’inverse, un athlète ou une athlète mangent trop ou mangent trop tard avant le match, ils risquent d’avoir à faire face à la situation redoutable où l’énergie et le sang affluent vers le système digestif au lieu d’affluer vers les muscles en activité. Cette situation peut entraîner l’apparition d’un point de côté, de crampes à l’estomac ou de la sensation d’avoir les jambes molles sur la patinoire.

Repas d’avant-match de l’équipe canadienne féminine de hockey

Salade et soupe
Buffet de sandwichs
Pâtes alimentaires de blé entier ou de riz brun et sauce à la viande 
Poulet ou poisson grillé
Fruits frais et choix de boissons

Entre les périodes d’un match, on recommande une boisson pour sportifs ainsi que des collations riches en glucides afin de conserver son niveau d’énergie, de s’hydrater et de remplacer les électrolytes perdus par transpiration. Parmi les aliments fournis à l’équipe canadienne pendant les pauses de réfection de la glace au cours d’un match figurent les suivants :

  • des fruits frais,
  • des barres énergétiques et des barres de protéines,
  • des barres de céréales et des mélanges montagnards,
  • des morceaux de bagels,
  • des boissons pour sportifs : idéalement fait maison voir article sur le gaterate !
  • beaucoup d’eau.
(Visited 94 times, 1 visits today)