Régimes aux protéines : mise en garde

Caroline Tanguay Diététiste-nutritionniste

Voici 7 conséquences de ces régimes miracles

  1. Les protéines ont un effet avantageux pour les personnes voulant perdre du poids. Elles diminuent l’appétit et augmentant la satiété. Le repas doit être équilibré et il n’est pas nécessaire d’exclure les sources de bons glucides (non-raffinés et riches en fibres) pour obtenir le même effet.
  2. L’exclusion de bons glucides (Fibres) n’est pas nécessaire pour prévenir l’hypoglycémie mais les protéines jumelées aux glucides offrent une collation idéale dans ce cas.
  3. Pour brûler des réserves de graisses tout en maintenant sa masse musculaire, il est recommandé de limiter la perte de poids à 1 lb par semaine, soit un déficit de 500 calories par jour. Au delà de cela, le risque de perte de masse musculaire est inévitable même en présence d’un apport suffisant ou excédent en protéines.
  4. La personne qui suit un plan de perte de poids riche en protéines fait subir à son métabolisme des changements radicaux. La digestion et la flore intestinale en sont affectées.  Ces personnes vont souvent consulter dans les semaines qui suivent pour troubles digestifs, constipation, diarrhée, colon irritable ou intolérances alimentaires. Le retour à l’alimentation normale peut être difficile et entraîner des carences alimentaires.
  5. Le risque de reprendre du poids suite à une perte rapide et qui exclue les glucides est plus grand. Le métabolisme perd temporairement son efficacité à brûler les glucides et les stocke plus facilement qu’avant le régime. La réintroduction des glucides peut augmenter l’appétit rapidement et favoriser le retour vers le poids initial ou supérieur.
  6. Les régimes minceur protéinés offrent une gamme de produits enrichis en protéines: lait frappé aromatisés, potages et soupes, pouding, barres protéinées, céréales de soya, gruau protéiné, eau aromatisée, vinaigrettes. Tous ces produits sont hyper transformés.  La liste est longue et inclue tous les sucres artificiels, les protéines végétales ou animales isolées, les sucres alcools, les additifs, les préservateurs, les  rehausseurs de goût, les minéraux et vitamines en quantités souvent inadéquates. L’ajout soudain de tous ces produits à son alimentation favorise des troubles de santé pouvant occasionner plusieurs visites chez le médecin, des désordres nutritionnels et souvent un budget plus élevé que prévu pour suivre le programme mais aussi pour contrer les effets indésirables encourus.
  7. En ce qui concerne les taux de cholestérol et de triglycérides sanguins, de récentes études scientifiques ne démontrent aucun bénéfice clair d’une diète très riche en protéines sur ces valeurs sanguines. Celles-ci pourraient affecter négativement les reins et le foie, leur donnant du travail supplémentaire.
(Visited 172 times, 1 visits today)