Vos problèmes de santé

Le mois de mars est le mois de la nutrition, cette année le thème est Bon pour vous et à votre goût.  

Les diététiste-nutritionniste vous aident à trouver votre stratégie santé.   Durant le mois de la nutrition, je vais vous parler des différents besoins car comme le dit le thème Bon pour vous et à votre goût ne signifie pas la même chose pour tout le monde.  Il n’existe pas une approche unique. Les diététistes-nutritionnistes comprennent la science de la nutrition et les besoins uniques pour chaque personne en fonction de sa santé de ses goûts, de sa culture et de ses traditions alimentaires. 

Dans cet article je vous parlerai comment une nutritionniste peut vous aider améliorer votre alimentation en fonction de vos problèmes de santé. 

L’obésité peut être liée à plusieurs problématiques de santé comme le diabète, les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux, les maladies de la vésicule biliaire, la goutte, les problèmes respiratoires (apnée du sommeil et asthme), l’ostéoporose, et plusieurs cancers, dont le cancer du sein, de l’utérus, de l’œsophage, du pancréas, du foie, de la prostate, du rein, colorectal, lymphome non hodgkinien et myélome multiple. 

La distribution de la graisse corporelle varie d’une personne à l’autre. Par contre, un élément à surveiller est l’accumulation de graisse au niveau de la taille. 

Une mesure de votre tour de taille peut vous aider à valider si vous êtes à risque de diabète de type 2, de dyslipidémie, d’hypertension et de maladies cardiovasculaires. 

Un tour de taille supérieur à 102 centimètres augmente le risque chez les hommes, alors que chez les femmes, une mesure supérieure à 88 centimètres accroit les risques. 

Par conséquent, l’obésité et un tour de taille élevé sont deux éléments à considérer qui accroît les risques de développer le syndrome métabolique. Cette problématique se distingue par un tour de taille élevé, une dyslipidémie, une pression sanguine élevée et une glycémie élevée. Le risque de décès prématuré est notamment élevé avec le syndrome métabolique.

Un changement d’habitude de vie et d’alimentation demeure essentiel pour traiter le tout.

Lors de l’évaluation des risques pour la santé d’une personne en surpoids, on évalue aussi la répartition des graisses. Il existe deux types de graisse corporelle : sous-cutanée et viscérale. La graisse sous-cutanée se trouve sous la couche la plus externe de la peau et au-dessus des muscles alors que la graisse viscérale entoure les organes internes. La graisse viscérale peut contribuer à une résistance à l’insuline, une intolérance au glucose, à la dyslipidémie, à l’hypertension et aux maladies coronariennes. La graisse sous-cutanée peut être mesurée par les plis cutanés alors que la graisse viscérale ne peut pas être mesurée de manière fiable dans un cadre clinique. Pour cette raison, on évalue le poids/IMC en plus d’une mesure du tour de taille pour mieux évaluer la situation.

Lors de l’évaluation de votre alimentation nous serons en mesure de vous proposer des changements d’habitudes sous forme d’objectifs à atteindre .   C’est vous qui allez choisir qu’est-ce que vous allez être prêt à changer et nous vous donnerons tout ce que vous avez besoins pour mettre vos objectifs en application. 

Les diététiste-nutritionniste sont là pour vous aider à chaque étape de votre démarche.  Nous sommes un service essentiel alors nous pouvons vous rencontrer à distance ou en présentiel.

Il nous fera plaisir de vous aider.

Aide à la recherche Mélissa Gagnon

Vous pouvez lire le premier article du mois de la nutrition 2021 ici.

(Visited 122 times, 1 visits today)