La diète hypotoxique en résumé 10 principes de base :

10 principes de base :

Le régime hypotoxique, également appelé « régime Seignalet », « régime ancestral » ou « alimentation de type originel », est un régime alimentaire promu par le Dr Jean Seignalet (1936-2003) et qui a été vulgarisé par la québécoise Jacqueline Lagacé le rendant très populaire au Québec. Seignalet estimait que son régime avait une action préventive ou bénéfique dans un grand nombre de maladies. Il préconise un retour à une nutrition de type ancestral. Son régime repose sur une approche essentiellement qualitative de la diététique, il écarte des aliments qu’il considère potentiellement nocifs pour l’organisme humain : les aliments cuits à haute température et aussi, entre autres, le blé et les produits laitiers, et privilégie les aliments biologiques.

10 Principes de base du régime hypotoxique

  1. Pas de produits industriels transformés (tout doit être fait maison, ou encore provenir de petits artisans/producteurs)
  2. Limiter le plus possible l’apport en produits chimiques et artificiels (si on respecte le point précédent, on a déjà une bonne longueur d’avance…)
  3. Pas de gluten (ce qui élimine le blé, l’orge, le kamut…)
  4. Pas de produits laitiers
  5. Les aliments sont biologiques le plus possible (ce qui limite fortement les pesticides, herbicides, hormones, antibiotiques, OGM…)
  6. Les poissons, fruits de mer et viandes sont consommés avec modération, et doivent être biologiques et / ou provenant de petits élevages
  7. Limiter le gras, en tenant toutefois compte du fait que certains gras (avocat, noix, olive, coco, etc.) sont bons pour la santé.
  8. Limiter le sucre, éviter les sucres raffinés (par exemple, pas de sucre blanc, mais un peu de sirop d’érable est permis)
  9. Les légumineuses sont permises
  10. Les aliments sont cuits à basse température.

Résultats controversés

Seignalet a présenté les résultats (succès et échecs) obtenus par le changement nutritionnel chez 2 500 de ses patients. Ces derniers totalisent entre eux plus de 115 maladies. Parmi celles-ci, 91 ont réagi favorablement au régime, dont certaines sont considérées incurables par la médecine classique. Toujours selon l’auteur, les patients soignés par la nutrition ont appliqué strictement le régime hypotoxique et les effets ont été perceptibles au bout d’une durée variable de quelques mois à plusieurs années, lorsque ce régime a été suivi suffisamment tôt.

Seignalet déconseille toutefois d’appliquer ce régime en substitution d’un traitement médical. Il s’agit d’adopter un mode de vie permettant de prévenir la maladie ou d’améliorer la tolérance du patient à des traitements parfois très lourds tels que chimiothérapies ou radiothérapies. Seignalet insiste sur le fait que la diététique ne guérit pas les maladies : au mieux elle induit une rémission, l’abandon du régime étant souvent suivi de rechute.

Le régime n’a pas le support d’études scientifiques rigoureuses. Cependant, il continue d’avoir le soutien d’individus ayant personnellement guéri de leur maladie (dont la biologiste Jacqueline Lagacé). Récemment, la vogue du régime « chasseur-cueilleur » ou « paléo » aux États-Unis a renouvelé l’intérêt pour les théories du Dr Seignalet, et quelques études ont été menées dont les résultats peuvent sembler intéressants.

(Visited 212 times, 1 visits today)