3 types de vin dont la popularité est en hausse. Comment les différencier ?

3 types de vin dont la popularité est en hausse. Comment les différencier ?

Dans les dernières années, on retrouve beaucoup plus de vins écoresponsables sur le marché et la demande du consommateur ne cesse daugmenter. Il y a beaucoup plus de producteurs de vins écoresponsables dans le marché. Leur tendance vise à minimiser leurs interventions (outils et produits chimiques) et à respecter davantage lenvironnement.

1. Le vin biologique

Les producteurs nutilisent pas dengrais chimiques, ni pesticides et ni herbicides. Un mélange deau, de sulfate de cuivre et de chaux, est permis pour lutter contre lapparition de champignons sur la vigne (ce quon appelle la bouillie bordelaise). Toutefois, les producteurs peuvent aussi ajouter des sulfites (du soufre) comme agent de conservation. Le tout en ne dépassant pas 120 mg/L. Divers logos de certification existent telle la feuille biologique de lUnion européenne, le logo « AB » ou le logo « USDA Organic », le logo « Bio Canada » ou le logo « Ecocert Canada ».

2. Le vin biodynamique

La méthode de fabrication du vin est faite en fonction du mouvement des astres et des planètes. Dans la pratique réelle, ses aspects disons plutôt ésotériques sont souvent mis de côté. La biodynamie interdit lusage des produits chimiques et va encore plus loin que le vin biologique pour ces restrictions. Les producteurs utilisent des mélanges à base de plantes médicinales pour fortifier la vigne. Ils peuvent ajouter des sulfites, mais pas plus que 105 mg/L. On peut les reconnaître par le logo « Demeter » ou par le logo « Biodyvin » figurant sur l’étiquette.

3. Le vin nature

Il y a très peu de trucs ajoutés là-dedans sauf une très faible quantité de sulfites ajoutés jusqu’à 30 mg/L. Les vins natures sont donc considérés plus pures. Les vins à la philosophie « nature » peuvent être repérés grâce au logo « Nature » de la SAQ.

Les sulfites dans tout ça ?

Santé Canada les classe à la liste des allergènes prioritaires car des symptômes semblables à ceux des allergies peuvent se manifester chez des personnes sensibles. Les personnes asthmatiques seraient les plus à risque, mais les effets des sulfites seraient minimes pour la population en général. Toutefois, chez certaines personnes, sans nécessairement quelles soient asthmatiques, peuvent ressentir des des symptômes comme une rougeur au visage et au cou, un rythme cardiaque rapide, une respiration sifflante, de l’urticaire, des étourdissements, des maux d’estomac avec diarrhée, une chute de tension artérielle, des picotements de la région de la bouche ou des difficultés à avaler.

En espérant que cet article vous a aidé à mieux comprendre ces types de vins. Au plaisir den discuter davantage avec vous !

 

Références:
  1. Santé Canada. Les sulfites-Allergènes prioritaires. https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/aliments-nutrition/rapports-publications/salubrite-aliments/sulfites-allergenes-prioritaires.html, page consultée le 19 mai 2022
  2. Protégez-vous. Vin bio, nature ou biodynamique : comment sy retrouver ? https://www.protegez-vous.ca/sante-et-alimentation/vin-nature-bio, page consultée le 19 mai 2022
 
 
 
(Visited 165 times, 1 visits today)