5 nutriments essentiels pour les cheveux

Pour des cheveux sains, denses et forts voici les nutriments à privilégier.

 Comme celle de la peau, la santé du cheveu est étroitement liée à l’alimentation.

  1. De bonnes protéines :

Les cheveux sont constitués de protéines, leur présence dans l’alimentation est donc importante afin d’éviter d’avoir des cheveux trop secs ou cassants. Selon une étude tunisienne de 2010, l’apport en protéines est aussi particulièrement important contre la perte de cheveux (alopécie). Sources : volaille, œufs, produits laitiers, protéines végétales, légumineuses, noix et graines.

 

  1. Du fer et du zinc :

La première cause de perte de cheveux chez la femme est le manque de fer. Le bulbe du cheveu nécessite un bon apport sanguin, et donc suffisamment d’hémoglobine (la cellule sanguine constituée en partie de fer). La viande rouge, la volaille et le poisson procurent du fer hautement assimilable mais on trouve aussi du fer dans les lentilles et certaines légumes verts. Souvent les bonnes sources de protéines sont aussi de bonnes sources de fer, ce qui est plutôt une bonne nouvelle pour vos cheveux. Le zinc est un autre minéral important pour le cuir chevelu.
En cas de déficit en zinc, la pousse du cheveu est ralentie et le risque de pellicules augmente. On trouve du zinc principalement dans les noix et graines, les huîtres, le foie (veau, porc, agneau) et l’agneau.

 

  1. De la vitamine C

Associées aux flavonoïdes des végétaux dans lesquels elle se trouve, la vitamine C permet de protéger la micro-circulation capillaire. Elle est aussi importante pour bien assimiler le fer.

 

  1. Des oméga-3

Les oméga-3 se trouvent dans les cellules qui bordent le cuir chevelu et participent à l’hydratation du cuir chevelu et des cheveux, à l’augmentation de la densité et la prévention de l’alopécie. Comme ils ne peuvent être fabriqués par l’organisme ils doivent être apportés par l’alimentation via les poissons gras (saumon, truite, hareng, sardines, maquereau), les noix et les graines de chanvre, de lin, de chia tout en en évitant les excès d’oméga-6 concurrents (huiles de tournesol, maïs, soya, pépins de raisin et végétale).

  1. Vitamines A et E

Si elles sont importantes toute l’année, ces deux vitamines sont cruciales l’été pour éviter le dessèchement et les dommages du soleil. Pour la vitamine A, privilégiez les végétaux colorés (rouge, orange, jaune, vert) riches en caroténoïdes précurseurs de la vitamine A. Pour la vitamine E, tournez-vous essentiellement vers les noix et l’avocat.

 

Suggestion :  Avez-vous lu L’alimentation biologique est-ce que ça vaut le coût??  Lisez cet article pour savoir pourquoi manger bio

(Visited 325 times, 1 visits today)