Comment choisir son thé?

Le Thé, qu’il soit vert, noir, oolong, provient d’une feuille de théier appelée Camelia Sinensis. Comment choisir son thé ? Cette boisson a été introduite en Europe, par les hollandais à partir du 17ème siècle. L’infusion des feuilles de thé est aujourd’hui l’une des boissons les plus consommées à travers le monde surtout sous forme de thé noir. Le Japon, quant à lui, est de loin le plus grand consommateur de thé vert. Le thé nature est composé à 100% de feuilles de thé et rien d’autre. Le plus souvent, les notes de dégustation se dégageant des infusions des thés natures (olfactives et gustatives) sont très reconnaissables. En effet, une puissance aromatique, un corps et des tanins significatifs sont liés à plusieurs facteurs : le terroir, l’altitude, le sol, le climat, le pays et la méthode d’oxydation.

Les types de thé Le plus souvent, le thé noir (complètement oxydé) offre en tasse une infusion très ronde, avec plus de corps que le thé vert (légèrement oxydé), qui quant à lui libère des notes végétales avec une légère astringence. Le Oolong (semi fermenté), laisse aussi en bouche une belle rondeur et des notes de châtaignes. Enfin le thé blanc (non oxydé), sera le plus délicat et le plus frais de tous les thés.

Les terroirs La provenance des feuilles a une vraie incidence : par exemple, les thés noirs d’Assam ou du Kenya, poussant à une altitude basse, seront les plus charpentés avec des arômes puissants qui envelopperont votre palais, tout en conservant une certaine rondeur. À l’inverse, le thé noir de Darjeeling, qui se cultive sur les contreforts de l’Himalaya, sera plus subtil, délicat. Les thés verts chinois et japonais seront également plus subtils en bouche avec toutefois un peu d’amertume.

Il existe aussi des assemblages de thés natures qui vous permettront, soit d’équilibrer les arômes, ou au contraire, d’obtenir un résultat plus franc. Pour exemple, l’English Breakfast, qui est à l’origine un mélange d’Assam (la force), de Ceylan (la rondeur) et de Darjeeling (la délicatesse), est idéal pour les amateurs de thé puissant grâce aux tanins développés. Il peut s’accorder parfaitement avec une pointe de lait. C’est également le cas pour le mélange Anglais ou l’African Breakfast.

Le thé aromatisé est composé de feuilles de thé auxquelles on ajoute des agents de goûts (naturels ou synthétiques) : morceaux de fruits, pétales de fleurs, huiles essentielles, feuilles, épices…

Les plus connus sont le fameux Earl Grey, un mélange de thé noir et de bergamote et le thé vert à la menthe, traditionnellement consommé dans les pays d’Afrique du Nord souvent servi très chaud et très sucré.

On peut classer les thés aromatisés par grandes familles :

  • Les thés gourmands : aux notes de vanille, caramel, chocolat…
  • Les thés fruités : arômes de fruits rouges, fruits exotiques, fruits du verger…
  • Les floraux: aux saveurs de jasmin, de rose, de lavande…
  • Les thés épicés: aux goûts de cannelle, gingembre, cardamome…

Des pesticides dans ma tasse :  Il faut savoir que les feuilles de thé ne sont jamais rincées (de leur pousse à la dégustation) car cela altérerait les arômes du thé. De ce fait, si un champ a été traité à l’aide de pesticides, il y en aura de toute évidence dans votre infusion. Il existe plusieurs possibilités pour palier à cette problématique :

Choisir son thé bio Vous pouvez décider de vous tourner vers des thés biologiques. De plus en plus de fermes changent leurs méthodes de production pour favoriser l’agriculture biologique. Les thés du Japon ont une concentration en pesticides moins importante car ce sont les champs les moins traités.

 

Note : n’oubliez pas de les consommer loin des repas pour ne pas nuire à l’absorption de votre fer.

 Bonne dégustation

(Visited 11 times, 1 visits today)