OGM et culture biologique

Les Canadiens ne disposent pas à ce jour de la possibilité de lire sur les emballages alimentaires si leurs produits contiennent des organismes génétiquement modifiés (OGM).

Selon Santé Canada, Il n’y a clairement pas de consensus par rapport aux bénéfices et aux risques attribués aux OGM et ceux-ci soulèvent des questions éthiques qui divisent. De toute façon, il est impossible de tous les mettre dans le même panier. Il faut considérer chaque organisme, que ce soit une plante ou un animal, de façon indépendante puisqu’ils présentent des caractéristiques diverses. Bref, quelqu’un qui dirait que tous les OGM sont dangereux aurait autant tort que quelqu’un qui dirait qu’ils sont tous sécuritaires, autant d’un point de vue de la santé humaine que de celle de l’environnement. Cela étant dit, tous les OGM commercialisés ici sont considérés par Santé Canada comme étant sécuritaires.

Une étude publiée en 2009 estimait que seulement 3 % du panier d’épicerie des Québécois était constitué d’aliments dérivés d’OGM. Or, cela comprenait toutes les catégories de produits comme les fruits, les légumes, la viande, le poisson, les légumineuses, les céréales, etc. Il n’existait que peu ou pas d’OGM commercialisés pour la plupart de ces catégories de produits au moment où cette étude a été effectuée.

Si vous choisissez de manger biologique, vous diminuer de beaucoup votre consommation d’OGM, pour cette raison :

Voici les aliments à acheter idéalement biologique : soya, maïs, canola…

(Visited 80 times, 1 visits today)