L’alimentation pour diminuer le stress

Certains nutriments peuvent contribuer de près ou de loin à une gestion plus efficace du stress. Ils sont à l’origine de la synthèse de neurotransmetteurs tels que la sérotonine et la dopamine, des molécules chimiques qui assurent la transmission des messages entre les neurones du cerveau.

La sérotonine est présente dans la muqueuse gastro-intestinale, dans les plaquettes sanguines et dans le système nerveux central, ou elle joue un rôle essentiel. On reconnait son implication dans la gestion des humeurs et on l’associe à un état de bien-être ou de bonheur.

La dopamine influence directement notre comportement. Par exemple, lorsqu’on mange un aliment sain, elle provoque une sensation de plaisir, ce qui active notre système de récompense. Cela contribue à renforcer les comportements qui sont généralement bénéfiques pour nous.

 Les protéines à la source

Les protéines sont constituées d’acides aminés qui sont précurseurs des neurotransmetteurs. Par conséquent, les acides aminés facilitent la transmission et la modulation des influx nerveux en participant, entre autres, à la synthèse de sérotonine et de dopamine. Ainsi, consommer du lait, des produits laitiers, des viandes, des légumineuses, des noix et des graines permet de fournir suffisamment d’acides aminés essentiels et permet à notre système nerveux de s’autoréguler.

 Les glucides

Le glucose est la source d’énergie préférée des globules rouges et des cellules nerveuses, dont celles du cerveau. L’ingestion de glucides stimule la libération d’insuline qui facilite l’entrée du glucose sanguin dans ces cellules. Cette élévation du niveau d’insuline permet au tryptophane (un acide aminé) de passer de la circulation sanguine au cerveau, ce qui a pour effet de moduler les niveaux de neurotransmetteurs tels que la sérotonine.

Les sources de glucides sont multiples et leur assimilation dans le tube digestif dépend de la composition et du degré de transformation des aliments. Les légumes et fruits, les produits céréaliers de grains entiers, les légumineuses et les produits laitiers sont à privilégier puisqu’ils peuvent contenir également des fibres, des vitamines et minéraux, des protéines et des matières grasses qui sont bénéfiques pour la santé.

Par ailleurs, la vitamine C et l’acide folique, que l’on retrouve principalement dans les légumes et les fruits colorés, jouent un rôle important dans la synthèse de la dopamine.

Les lipides

Environ 35 % des tissus du système nerveux du cerveau sont constitués d’EPA et DHA, connus sous le nom d’oméga 3. Ce sont des acides gras polyinsaturés que l’on dit « essentiels » puisqu’ils ne peuvent être synthétisés par notre organisme. En d’autres termes, ils doivent provenir de l’alimentation. Les oméga 3 jouent un rôle important dans la transmission des influx nerveux du cerveau. Les poissons gras tels que le saumon, le maquereau, les sardines et la morue sont d’excellentes sources d’oméga 3 et gagnent à être intégrés 2 à 3 fois semaine dans notre alimentation.

 Les aliments et leur contexte

Le thé ou la tisane peuvent contribuer à diminuer le stress de par le contexte dans lequel ils sont consommés. Prendre le temps de s’assoir en fin de journée en dégustant une boisson chaude permet favorise la détente et est une bonne prémisse au sommeil réparateur.

Les aliments plaisir, que l’on consomme souvent dans un contexte social ou festif, peuvent nous apporter plaisir et satisfaction. Vivre dans la restriction mène inévitablement à la frustration et impose un stress à l’organisme. Il est donc bénéfique de s’accorder environ 2 fois semaine des aliments plus riches en gras, en sucre ou en sel, et ce, en quantité raisonnable.  

 En résumé

Aucun aliment à lui seul ne peut prétendre combattre le stress. On peut toutefois affirmer avec certitude qu’une alimentation variée permet de fournir à l’organisme les nutriments essentiels à son bon fonctionnement. Une bonne hygiène de vie incluant une saine alimentation, un sommeil réparateur et la pratique d’activité physique quotidienne pour le plaisir sont tous des facteurs de réussite dans la gestion du stress.

(Visited 42 times, 1 visits today)